l'actualité

14/04/2021 sécurité

La police municipale assure une sécurité de proximité par une présence régulière et visible dans les villes et les communes genevoises, de jour comme de nuit. Dans le canton de Genève, le recrutement est permanent, devenez agent-e de la police municipale! Une fois le processus réussi, vous rejoignez le bassin de relève en vue d’un […]

Le chantier

Répondant à la vision de durabilité, de mixité et de mobilité souhaitée par la Commune, le projet du Quartier Belle-Terre réalisé aux Communaux d’Ambilly entre dès le 7 mai 2018 dans sa phase de concrétisation. Avec l’ouverture du chantier, le futur quartier peut désormais sortir de terre.

Trois partenaires

La première étape du chantier, entre 2018 et 2021, verra l’entrée en action de trois partenaires : la Commune de Thônex pour les infrastructures et les équipements publics, l’Etat de Genève  pour les voies de circulation routière, Batima-C2I pour la réalisation des 670 logements.

Mesures d'accompagnement

La planification des travaux a été pensée pour limiter au maximum les nuisances et des mesures d’accompagnement sont prévues : sécurisation du périmètre d’intervention, limitation du transport de matériau et de matériel aux heures creuses et mise en place d’une communication régulière.
À noter que les cheminements existants sur le site seront libres d’accès, jusqu’en septembre pour Chantemerle et jusqu’en juillet pour Plein-Sud.

Infos mobilité

Retrouvez toutes les informations mobilité sur le chantier.

Plantations des arbres

La plantation des premiers arbres et arbustes de Belle-Terre a eu lieu à l’automne 2020. Les arbres choisis sont tous des arbres feuillus. Répartis en 23 espèces, ils proviennent pour la très grande majorité d’espèces indigènes, sélectionnés pour leur diversité de couleurs, de floraison ou de parfum, mais aussi leur adaptation aux caractéristiques du sol ou encore leur capacité à offrir un environnement favorable à la faune.

Selon les conditions météorologiques, la majeure partie des plantations aura été réalisées en vue de l’ouverture du quartier à l’été 2021. Certains périmètres devront toutefois être finalisés durant l’automne-hiver 2021-2022.

Lors de leur arrivée sur le site, les plantes ont systématiquement été vérifiées afin de s’assurer de leur santé (maladie, parasite, blessure…), puis ont été taillées pour finalement être plantées dans les zones préalablement définies. A noter qu’un plan de plantation a été établi en amont du projet, permettant de définir la place de chaque plante et garantir ainsi une cohérence dans le développement des espaces publics sur le long terme.

L’allée Belle-Terre a été imaginée avec un panaché de quatre espèces d’arbres de grand développement qui se mélangent dans la partie centrale du quartier. Les cours champêtres sont entourés d’un mélange d’arbres d’espèces et de formes diverses. A proximité des noues, des arbres plus adaptés aux zones humides ont été plantés (saules, aulnes…).

Le long de la forêt de Belle-Idée, les plantations de plus petites tailles permettront de créer une lisière étagée, engendrant une transition plus douce entre le nouveau quartier et le bois. Cet aménagement favorise la richesse écologique du secteur.

Enfin, le verger comprendra quatre types d’arbres fruitiers de diverses variétés : pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers.

Calendrier

2018

Mai – Septembre

L’activité du chantier se concentrera prioritairement sur la préparation des terrains avec l’amélioration de la situation hydrographique, la réalisation des canalisations et l’emploi des matériaux excavés comme remblai pour les espaces publics.

Septembre

Démarrage des travaux pour la construction du maillon routier et du groupe scolaire.

Novembre

Démarrage du gros œuvre pour la construction des logements

2019

  • Réalisation des espaces publics
  • Construction du maillon routier, du groupe scolaire et des pièces urbaines (A2+B)

2021

  • Mise en service du maillon routier, du groupe scolaire (septembre) et des espaces publics
  • Livraison des premiers logements et arrivée des premiers habitants