Communiqué



09/12/2021   communication

Suite à l’article paru dans la Tribune de Genève du 8 décembre dernier, nous tenons à communiquer la position de la Commune de Thônex concernant les faits décrits.

La société Rampini est intervenue dans la Commune pour des travaux en lien avec les installations sanitaires de l’école Adrien-Jeandin.

Avant d’effectuer des travaux dans ses bâtiments, la Commune de Thônex effectue systématiquement un diagnostic amiante, afin d’identifier les dangers d’amiante. Dans le cas de l’école Adrien-Jeandin, le bureau spécialisé LE BIRD a effectué ce diagnostic et a trouvé quelques traces d’amiante bien localisées.

Les zones définies ont été désamiantées (pour un coût de plus de CHF 24’000.-) par l’entreprise IDEAL AMIANTE, société agréée par l’Etat de Genève. C’est une fois la zone de travail assainie, que la société Rampini est intervenue pour effectuer son mandat. On peut donc admettre que les ouvriers de la société Rampini n’ont pas été en contact avec de l’amiante à Thônex.

L’article paru hier dans la Tribune de Genève aura probablement pour conséquence une procédure juridique et la Commune se doit, pour l’instant, de sauvegarder le principe juridique de présomption d’innocence qui considère une personne physique ou morale comme innocente jusqu’à ce que la Justice reconnaisse sa culpabilité.

Pour l’heure, la Commune de Thônex n’exclura donc pas la société Rampini sur la base d’un article de la Tribune de Genève, mais demeurera attentive à une éventuelle sanction de la Justice.

Pascal Uehlinger

Conseiller administratif